Appelez la sage-femme

call the widwifeJ’ai découvert la série Call the midwife complètement par hasard puisque j’ai trouvé les deux premières saisons en médiathèque et que je les ai emprunté sans jamais en avoir entendu parlé (j’ai l’impression de vivre au fond d’une grotte en écrivant ça…)

L’histoire, issue sur les mémoires de Jennifer Worth, se déroule à Londres dans les années 1950. Jenny Lee vient d’obtenir son diplôme de sage-femme et rejoint son premier poste : basée dans un couvent, elle travaillera dans l’un des quartiers les plus pauvres de la ville. Là, entourée par d’autres sages-femmes dont certaines sont des soeurs, elle découvrira la précarité et l’horreur des conditions de vie des habitants de cette partie de la ville et elle assistera les femmes dans de nombreuses naissances.

J’ai regardé les deux premières saisons de Call the midwife en moins de deux semaines : c’est dire si je suis accro. J’ai tout de suite accroché à l’histoire, aux personnages et à l’ambiance de cette série anglaise. J’adore suivre les aventures de Jenny et ses collègues, découvrir une époque, un monde et un métier aussi : c’est une véritable plongée dans les années 1950 que nous offre cette série. La société, les conditions de vie, la vie de sage-femme sont particulièrement bien racontés.

Je me suis immédiatement attachée aux personnages, et bien évidemment au groupe des sages-femmes travaillant à Saint Nonnatus. Jenny, Trixie, Chummy et Cynthia sont à la fois jeunes, enjouées, pleines de vie mais très sérieuse dans le travail et dans leur devoir d’aider les habitants du quartier. Soeur Julienne est la sage-femme ayant le plus d’expérience dans le métier et elle guide les autres dans le quotidien. Soeur Evangelina, sous ses airs brusques ne peut réellement masquer son grand coeur. Soeur Bernadette est plus jeune et sa douceur m’a beaucoup plu.

call the midwife 2

Au fil des épisodes, on rencontre également toute une galerie de personnages secondaires qui sont plus ou moins récurrents qui permettent de faire évoluer la vie des personnages principaux. Dans chaque épisode, on s’attache particulièrement à une nouvelle famille ou à un nouveau cas médical qui trouve sa résolution au bout des 50 minutes. J’aime bien ce principe mais je regrette quand même de ne pas savoir ce que deviennent les familles par la suite.

C’est une série riche en émotions : je ne compte plus le nombre d’épisodes ou j’ai pleuré ou fini la gorge toute serrée. Elle est à l’image de la vie : on rit, on pleure, on est révolté par certains événements ou comportements, on en admire d’autres. Je vous conseille donc cette série. Si vous avez l’occasion de découvrir Call the midwife, n’hésitez pas !

Publicités

33 commentaires sur “Appelez la sage-femme

  1. Je pensais que tu parlerais du livre mais de toute façon, la série fait partie de ma pile à voir. J’aimerai lire le livre avant, tu l’as lu ? La série me tente bien aussi pour l’époque même si on m’a dit que c’était parfois très médical…

    J'aime

    1. Je n’ai pas lu le livre avant et je ne pense pas le lire vu que je suis la série. Franchement, je trouve le côté médical présent mais pas envahissant et surtout sans image trash (ce que je préfère personnellement). Je pense qu’elle te plairait, c’est plus axé sur l’humain.

      J'aime

  2. Je connais la série de nom mais ne l’ai pas encore regardée. J’ai vu, par hasard, le début d’un épisode sur D8 mais, pour tout dire, n’ai pas vraiment accroché. En même temps, je n’ai pas trop fais d’effort, car c’était en zappant pour regarder au chose. Il faudra donc que je m’y mette 😉

    J'aime

  3. J’ai beau été sérivore depuis une dizaine d’années je n’en ai jamais entendu parler. Ca a l’air sympa. J’y jetterai un oeil. Cela dit peut être que je l’ai vu sur Arte, une bonne source de séries originales et variées. On verra

    J'aime

  4. J’avais dévoré également les deux premières saisons. Déjà, quand la BBC produit une série, j’ai 70% de chance d’immédiatement adhérer ^^ J’aime beaucoup les personnages et la période historique aussi. Elle est vraiment bien réalisée en plus !

    J'aime

  5. Moi aussi je l’ai découverte totalement par hasard car je n’en avais pas entendu parler. J’ai complètement accroché à ces personnages. Je n’ai qu’une réserve : la série manque souvent de réalisme dans sa description de ce milieu social qui est censé être extrêmement pauvre.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s