Nous, Louis, roi – Eve de Castro

LIVRES 3619

Il y a trois cent ans jour pour jour, après un règne de soixante-douze ans, Louis XIV mourrait dans sa chambre du palais de Versailles, la jambe gauche complètement pourrie par la gangrène.

Le roman Nous, Louis, roi revient sur les dix-sept derniers jours de la vie du Roi Soleil, du 15 août 1715 où « la bête » apparait avec « ses crocs plantés » dans la jambe du roi jusqu’au 1er septembre. Durant ses dix-sept jours, Eve de Castro nous plonge dans les pensées du souverain avec un récit à la première personne ce qui permet de découvrir à la fois ce qui se passe jour après jour pour le vieux roi et sa jambe malade mais aussi de remonter le flot de ses souvenirs et d’évoquer plusieurs personnages marquants de son règne déjà disparus au moment des faits.

Eve de Castro fait le choix d’un Louis XIV au courant de son mal dès les premières pages, essayant de le cacher aux médecins. Ces derniers diagnostiquent une sciatique mais bien sûr leurs remèdes se révèlent inefficaces. Au fur et à mesure que le mal progresse, on voit ce roi, qui se voulait dieu-vivant, devenir un homme face à la mort.

Ce court roman m’a offert une belle plongée dans le règne de Louis XIV.  Eve de Castro met notamment en avant son amour pour les arts, sa passion pour Versailles et ses jardins. Elle évoque également les femmes qui marquèrent la vie du roi : sa mère Anne d’Autriche, ses maîtresses de Marie Mancini à Angélique de Fontanges et ses femmes, Marie-Thérèse d’Autriche et Madame de Maintenon.

Bien sûr, la médecine tient une part importante dans ce roman. On voit comment le roi était soigné par ses médecins et franchement ça ne fait pas rêver. Saignées, lavements, décoctions plus ou moins douteuses : voilà les remèdes proposées pour soigner le roi. L’auteur relate également la célèbre opération de la fistule (je ne pensais pas écrire ce mot un jour ici…) où le roi, sans anesthésie, ne broncha point durant l’intervention. Le savoir des médecins se révèle impuissant face à la gangrène et ceux-ci ne peuvent que constater l’évolution du mal en faisant des entailles le long de la jambe du patient jusqu’au moment où celui-ci réagit, signe de la chair est encore « vivante ».

Nous, Louis, Roi est un roman qui permet de revivre les derniers jours du règne de Louis XIV tout en évoquant ses faits les plus marquants. On sent qu’Eve de Castro maîtrise son sujet et on en redemande (ça tombe bien puisque j’ai Le Roi des ombres dans ma PAL depuis des mois, n’est-ce pas Bianca ?) J’aimerais également lire une biographie du Roi Soleil, si vous en avez une à me conseiller, j’attends ses références en commentaire !

Publicités

18 commentaires sur “Nous, Louis, roi – Eve de Castro

  1. Je ne peux t’encourager à lire Le roi des ombres, tu ne devrais pas être déçue 😉 ta chronique est convaincante comme toujours, le livre a l’air passionnant et comme tu l’as lu très vite en plus, il va rejoindre ma whishlist. Bises

    J'aime

  2. Le livre a l’air vraiment intéressant 🙂 C’est assez risqué de faire Louis XIV à la première personne, l’homme était si secret, difficile de savoir ce qu’il pensait. Mais Eve de Castro écrit tellement bien qu’on se laisse porter. Je note pour une lecture un de ces jours 🙂

    J'aime

  3. Coucou,
    Egalement un roman de la rentrée littéraire sur le premier amour de Louis XIV : Animarex.
    Ton billet me donne envie de découvrir ce roman d’Eve de Castro que j’avais adoré avec Joujou 🙂
    Des Bisous

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s