L’allée du Roi – Françoise Chandernagor

918bzr3phzl Décidément, ces derniers mois, je multiplie les lectures autour du règne de Louis XIV. Après Nous, Louis, Roi et Le roi des ombres d’Eve de Castro, ou encore L’affaire des poisons de Jean-Christian Petitfils, je me suis attaquée à un classique pour quiconque est fasciné par cette époque : L’allée du roi de Françoise Chandernagor.

Françoise Chandernagor a donc écrit ici les mémoires fictives de Françoise d’Aubigné, qui reste plus connue sous le nom de marquise de Maintenon. Dans ce roman historique écrit à la première personne du singulier, nous découvrons la vie de celle qui allait devenir la deuxième épouse du Roi-Soleil. De sa naissance dans la prison de Niort le 26 ou le 27 novembre 1635 à sa mort le 15 avril 1719 à Saint-Cyr qu’elle avait fondé, on suit le parcours de cette femme intelligente et pleine d’esprit et son irrémédiable ascension vers les plus hautes sphères de l’époque.
Et quelle destinée passionnante et mouvementée ! Dans son enfance, elle connait la pauvreté – elle est même contrainte de faire la manche – puis l’exil quand ses parents décident un temps de s’établir à la Martinique. Ses seules moments heureux, elle les passe chez son oncle et sa tante au chateau de Mursay mais ces derniers étant protestants, après le décès de ses parents, elle est recueillie par sa marraine, bien décidée à la ramener sur le chemin du catholicisme. Elle l’emmène dans les salons parisiens où elle rencontra le poète Scarron qu’elle épousera en 1652. Devenue veuve, en 1660, sans le sou, elle doit de ne pas retomber dans la misère à ses relations et à sa respectabilité. Par le biais de ses relations, elle fait la connaissance de Madame de Montespan qui la choisira pour gouvernante des enfants nés de ses amours avec le roi. C’est par ce biais qu’elle entre à la Cour et fait la connaissance de Louis XIV…

Françoise d'Aubigné, marquise de Maintenon - Pierre Mignard (1694)
Françoise d’Aubigné, marquise de Maintenon –
Pierre Mignard (1694)

L’allée du Roi est un roman foisonnant qui fait revivre à merveille le Grand Siècle, des salons parisiens où la verve est de mise jusqu’aux dorures des salons de Versailles où, dans l’ombre du monarque, règnent chuchotements, complots et trahisons. Mais ce livre évoque également les aspects moins reluisants de l’époque : la pauvreté, la misère, les famines et les épidémies qui reviennent régulièrement.

Françoise Chandernagor s’est appuyée sur ce qu’il restait de la correspondance de son héroïne pour écrire ce roman. Et on sent bien qu’elle s’est beaucoup documentée sur l’époque, les lieux et les personnages qu’elle évoque.
Le style d’ailleurs s’en ressens puisque Françoise Chandernagor n’hésite pas à utiliser des tournures de phrases de l’époque. Son personnage évoquant sa « faveur » pour parler de son ascension. C’est un style qui surprend dans les premières pages de l’oeuvre car nous n’en avons pas l’habitude mais très rapidement, je m’y suis faite. Je trouve d’ailleurs que cette façon d’écrire renforce l’authenticité du roman.

Vous l’aurez compris, L’allée du Roi est une lecture qui me laisse une forte impression : j’ai aimé le contexte historique pour son authenticité, j’ai été touché par le destin du personnage, j’ai été conquise par le style d’écriture ce livre. Je ne peux que vous conseiller ce roman historique qui, pour moi, a tout bon.

Publicités

36 commentaires sur “L’allée du Roi – Françoise Chandernagor

  1. Cela fait longtemps que j’ai envie de le lire et ça tombe bien, je viens de l’acheter !! J’espère être aussi séduite que toi mais j’adore l’idée que l’auteur écrive dans le style du grand siècle ! Je te laisse déposer le lien chez moi, je suis sur mon téléphone

    J'aime

  2. J’ai adoré le livre, même si je n’aime pas la Maintenon et que celle-ci est un peu « glorifiée » dans l’ouvrage, mais en même temps, on ne peut pas jeter la pierre à l’héroïne !

    J'aime

  3. Je ne lis quasiment pas de romans historique, et encore moins les romans qui parlent du règne de Louis XIV, mais je trouve à chaque fois hyper intéressant de lire ton avis sur le sujet. A chaque fois ça me donne envie de m’intéresser un peu plus à cette période ! Je vais noter ce roman dans les livres que j’aimerais lire, et même si je ne pense pas me le procurer tout de suite, j’espère qu’un jour j’aurai enfin l’occasion de vraiment me pencher sur cette période 🙂 Bises

    J'aime

    1. Je lis énormément de romans historiques (dont tous ne sont pas aussi bon que celui-ci d’ailleurs…) et le Grand Siècle est une période qui me fascine je l’avoue. Je suis contente de t’avoir donné envie de découvrir ce roman. J’espère qu’il saura te plaire si tu te lances ! Bises

      J'aime

    1. J’ai moins aimé le film que le livre. Françoise Chandernagor a fait un travail formidable avec ce roman ! Je pense que je lirai d’autres romans historiques de cette auteur en espérant qu’ils soient tout aussi bon !

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s