Joujou – Eve de Castro

joujou eve de castroAprès avoir lu Le Roi des ombres et Nous, Louis, Roi d’Eve de Castro, deux romans historiques que j’ai trouvé passionnants, il me tardait de lire à nouveau cette auteur. Quand j’ai vu que Joujou était sorti en poche, je l’ai acheté et presque aussitôt commencé.

1741, Russie polonaise. Le comte Joseph Burowslaki est âgé de 9 ans. Son père, complètement endetté, s’est suicidé. Sa mère n’arrive pas à nourrir ses enfants. C’est pourquoi cette dernière décide d’abandonner Joseph à l’une de ses amies. Il faut dire que son fils n’est pas comme tout le monde : à 9 ans, il a la taille d’un nourrisson. Il est parfaitement proportionné, beau et très intelligent : il devient le jouet de compagnie de sa protectrice… Joujou vivra 99 ans et sa destinée ne sera pas commune.

Dès les premières pages, j’ai été happé par l’histoire. Il faut dire que l’émotion est tout de suite présente puisque l’histoire débute avec l’abandon de Joseph par sa mère. Si Joseph n’est jamais maltraité par sa première protectrice, ni par la suite d’ailleurs, il n’en reste pas moins un jouet vivant : on le surnomme d’ailleurs Joujou ou Bichon. Il se soumet à toutes les extravagances de ses protecteurs pour leur plaire et conserver sa place. S’il y a beaucoup de gens qui se disent ses amis, il se sait vraiment s’ils l’aiment pour ce qu’il représente (un jouet unique) ou pour l’homme qu’il est. S’il connait l’Amour, ses histoires ne connaissent jamais une fin heureuse. Il ne sera jamais libre, sa fortune dépendant toujours de son apparence.

En suivant la vie de Joseph, on traverse le XVIIIe siècle européen. On y évoque les philosophes des Lumières et on y croise les grands de ce monde : l’impératrice Marie-Thérèse, Louis XV, Louis XVI, Marie-Antoinette ou encore Georges III.

J’ai retrouvé avec plaisir la plume d’Eve de Castro. J’aime sa façon d’écrire et de décrire. Je n’ai eu aucun mal à m’imaginer les lieux et les personnages évoqués. Je me suis laissée emporter sur les traces de Joujou.

En définitive, voici encore un roman d’Eve de Castro que je vous recommande chaleureusement. C’est un roman documenté, évoquant un personnage captivant et dont l’histoire est bien souvent révoltante. Je ne suis pas prête d’oublier Joujou et son destin.

Publicités

20 commentaires sur “Joujou – Eve de Castro

  1. Tu m’avais déjà beaucoup donné envie de lire un autre livre d’Eve de Castro (Le roi des ombres) que j’ai toujours dans ma PAL d’ailleurs il faut que je le commence. Et maintenant après avoir lu cette chronique j’ai énormément envie de lire celui-ci !
    J’avais déjà été intrigué par le résumé en le lisant en librairie, c’est vraiment un personnage historique hors du commun !
    Je vais essayer de lire Le roi des ombres bientôt et de me procurer celui-ci après :).

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s