Depuis le temps de vos pères – Dan Waddell

depuis le temps de vos pèresAprès avoir lu et adoré Code 1879, la première enquête du généalogiste, j’avais hâte de découvrir le deuxième opus de cette série. C’est pourquoi je n’ai pas hésité avant d’emprunter Depuis le temps de vos pères à la bibliothèque.

L’intrigue débute quelques mois après Code 1879. La convalescence de Grant Foster vient de s’achever et sa reprise du travail commence fort car il est appelé sur une scène de crime : une femme, Katie Drake, a été tuée, égorgée dans son jardin et sa fille de quatorze ans est portée disparue. L’enquête est compliquée car la victime avait coupé tous les liens avec son passé. Pourtant, celle-ci prend rapidement un tour inattendu : un cheveu d’homme, trouvé sur le corps de Katie, possède un ADN commun. Pas de doute possible : le coupable fait parti de la famille de Katie. Foster fait alors appel à Nigel Barnes, le généalogiste pour retrouver les ancêtres de Katie, et surtout les membres encore vivants de sa famille. C’est ainsi que les enquêteurs découvrent que, dans l’une des branches de la famille, une jeune fille de quatorze ans a déjà disparu quelques années plus tôt…

J’ai dévoré ce roman en moins de deux jours. Il faut dire que dès les premières pages, l’intrigue m’a happé : un meurtre et une disparition, une victime qui fuyait son passé et beaucoup de mystères. Les révélations arrivent vite et n’ont fait que renforcer ma curiosité, mon envie d’en savoir plus. L’enquête est rythmée et habilement menée. Je regrette simplement que la 4e de couverture révèle autant l’histoire à venir.
Ce roman permet d’évoquer la place de l’ADN dans les recherches généalogiques ce qui donne lieu à des dialogues intéressants entre les personnages. Mais surtout, l’auteur évoque la communauté religieuse des Mormons, évoque son histoire et certaines de ses pratiques.

J’ai retrouvé avec plaisir Grant Foster et Nigel Barnes. J’aime beaucoup ce duo : l’un enquête sur le terrain et l’autre essaie de retrouver la vérité grâce aux différentes archives laissées par les générations précédentes. J’ai trouvé que Foster se montrait plus sensible dans cet opus, notamment dans sa relation avec Gary, un gamin complètement paumé qu’il prend sous son aile.

Vous l’aurez compris, j’ai passé un excellent moment avec Depuis le temps de vos pères et je compte bien continuer à découvrir Les enquêtes du généalogiste avec La moisson des innocents.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s