Le Septième Guerrier-Mage – Paul Beorn

le-septieme-guerrier-mage-611729J’ai eu envie de lire Le Septième Guerrier-Mage de Paul Beorn quand j’ai vu le mois dernier que ce roman avait obtenu le Prix Imaginales des Lycéens. Ce prix ayant récompensé quelques années plus tôt Pierre Pevel, l’un de mes auteurs préférés, j’avais hâte de découvrir le dernier primé.

Quand Jal se réveille, il est complètement déboussolé : perdu, blessé, sous la menace d’une arme et en échange de sa vie, il prête le serment de défendre la vallée de la Thorkel dans laquelle il vient d’arriver. Face à lui, l’armée d’Ostérie, composée de milliers d’hommes et menée par le plus grand Guerrier-Mage, armée qu’il vient de déserter. Avec lui, les habitants de la vallée : des paysans qui n’ont, pour la plupart, jamais tenu une arme. En parallèle de ses préparatifs pour la sauvegarde de la vallée, Jal doit faire face à de sombres cauchemars qui viennent le hanter chaque nuit et qui semblent être la clé des douze années de son passé qu’il a oublié. Ces rêves lui permettent également de lui faire découvrir des capacités qui seraient bien en mesure de l’aider à tenir sa promesse…

J’ai passé un très bon moment avec ce roman de fantasy. J’ai trouvé l’univers bien construit, riche, fouillé avec une mythologie et une magie qui lui est propre. L’intrigue se fond complètement dans ce monde imaginaire et s’y mêle. Je suis entrée dès les premières pages dans cette histoire passionnante et pleine de rebondissements. Les passages d’action et de suspens s’alternent habilement avec des passages plus explicatifs pour permettent d’augmenter notre compréhension du monde ou des personnages. J’ai aimé le rythme haletant des scènes de guerre où l’on croise les doigts pour que nos personnages préférés s’en sorte mais j’ai aussi aimé les moments où sont décrits, les lieux, les personnages, les croyances.

J’ai adoré Jal, le personnage principal. Sous des dehors bourrus, on sent bien qu’il a un bon fond. A vingt ans, il possède déjà une certaine maturité et est très charismatique. Mais c’est aussi un personnage mystérieux et torturé : en effet, il ne se souvient pas de ce qu’a été sa vie entre ses 6 ans et ses 18 ans. Dans ses cauchemars, qui lui permettent de remonter le fil de ses souvenirs, mais aussi dans ses pensées, il est hanté par un certain Maître Hokoun qui semble détenir la clé de son passé. Je dois bien avouer que les révélations finales concernant ces deux personnages m’ont plus que surprise.

Le style de Paul Beorn peut sembler cru mais je trouve qu’il correspond tout à fait au personnage de Jal vu que le récit se fait à la première personne du singulier. Il n’en demeure pas moins que l’écriture de l’auteur est fluide et agréable à lire.

Le Septième Guerrier-Mage m’a fait passer un excellent moment de lecture. J’ai aimé le l’univers et l’intrigue imaginé par Paul Beorn. Seule la fin, trop ouverte pour moi, m’a laissé un petit goût d’inachevé… Si vous êtes amateur de fantasy, n’hésitez pas à découvrir ce titre !

Publicités

10 commentaires sur “Le Septième Guerrier-Mage – Paul Beorn

    1. C’est vrai que le style m’a surprise au départ mais j’ai vraiment trouvé qu’il allait bien avec le personnage de Jal qui est un soldat avant tout. Je suis contente car pendant la grosseOP Bragelonne, j’ai aussi acheté 14-14 qu’il me tarde de découvrir du coup !

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s