Lectures, Romans historiques

La Marque de Windfield – Ken Follett

la marque de windfieldJ’ai découvert Ken Follett il y a plusieurs années avec Les Piliers de la Terre, un roman historique que j’ai adoré. Depuis, j’ai lu plusieurs de ces romans. Et la semaine dernière, j’ai eu envie de lire La Marque de Windfield, un roman historique qui se déroule sur vingt ans, en pleine Angleterre victorienne : cette fois encore, j’ai passé un très bon moment.

1866, collège de Windfield. Un élève se noie à proximité d’un groupe de ses camarades. L’événement est présenté comme un accident mais est-ce vraiment le cas ? Quelques années plus tard, nous retrouvons ces témoins. Il y a Edward, le riche héritier d’une grande banque, Hugh, son cousin pauvre qui a tout à prouver et Micky Miranda, fils d’un millionnaire sud-américain. Nous allons suivre leurs évolutions dans une Angleterre victorienne où derrière une façade de respectabilité se mêlent pouvoir, argent, débauche.

En partant d’un drame, la mort d’un de leurs camarades, Ken Follett tisse une toile autour de ses personnages. Le roman est coupé en plusieurs parties qui se déroulent à des moments différents et qui permet de suivre l’évolution des vies des personnages sur le long cours.
Comme toujours avec Ken Follett, j’ai rapidement été happé par l’intrigue. Il n’y a pas à dire, l’auteur sait raconter des histoires. Toutefois, je dois bien avouer que certains rebondissements ne m’ont pas surprise car je les voyais venir. Il n’en demeure pas moins que j’ai beaucoup aimé suivre les péripéties des personnages.

J’ai aimé la diversité dans la galerie de personnages que nous croisons dans ce roman. Toutefois, je les ai trouvé un peu trop stéréotypés et manichéens à mon goût. J’aime quand les personnages ont plus de nuances. Hugh, le personnage principal, m’a semblé un peu trop lisse même si j’ai aimé ses traits de caractère et notamment sa droiture. J’ai aussi aimé son histoire avec Maisie. Micky est fourbe, malhonnête, prêt à tout pour atteindre son objectif. Edward est complètement sous l’influence de Micky et semble ne pas avoir de volonté propre.

En bref, je n’ai pas été déçue par La Marque de Windfield qui a su m’embarquer en pleine époque victorienne. Ken Follett a réussi le pari un peu fou de m’intéresser au monde de la finance à cette époque. Une chose est sûre, je compte bien continuer à découvrir les romans de cet auteur.

Publicités

9 thoughts on “La Marque de Windfield – Ken Follett”

  1. Je suis fan de Ken Follett et de ses romans historiques. J’avais beaucoup aimé la marque de Winfield alors que la période victorienne ne m’intéressait pas trop aux premiers abords. Comme tu le dis cet auteur sait raconter des histoires et captiver le lecteur! Est ce que tu as lu la trilogie du Siècle?

    J'aime

  2. Je suis fan de Ken Follett depuis que j’ai découvert sa trilogie du Siècle (j’ai hâte d’ailleurs de lire le dernier volume). Je ne connaissais pas du tout ce roman mais je retiens le titre pour changer du XXe siècle ^^

    J'aime

  3. J’adore Ken Follet ! Et j’ai adoré La Marque de Winfield, que j’ai lu il y a longtemps maintenant mais qui fait toujours parti de mes favoris…
    Il y a également Le Pays de la Liberté qui est encore meilleur (selon moi)… Une histoire superbe et entraînante !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s