Haut-Royaume, T.1 : Le Chevalier – Pierre Pevel

haut-royaume-tome-1-le-chevalier-555799

Un matin, je me suis réveillée avec l’envie de lire du Pierre Pevel. Comme ça. Heureusement pour moi, j’avais dans ma pile à lire les deux tomes publiés de sa nouvelle série – Haut-Royaume – qui m’attendait bien sagement.

Lorn Askarian est libéré après trois ans d’emprisonnement et nommé Premier Chevalier du Haut-Royaume. Il devient alors le représentant officiel du Haut-Roi, un vieil homme malade qui attend la mort dans un château reculé alors que son royaume est sur le déclin. Lorn a une Destinée. Il doit y faire face et restaurer l’honneur du Haut-Roi quelqu’en soit le prix.

Ce premier tome pose le contexte, l’histoire et les personnages du monde imaginé par Pierre Pevel. Il y a beaucoup d’éléments à assimiler : des noms, des lieux, des personnes, les liens qu’il existe entre les trois. Mais l’auteur dissémine les informations habilement, à petite dose, dans son texte et je n’ai pas eu l’impression de devoir engloutir tout le contexte d’un seul coup. Par contre, j’ai été ébahie par tout le travail  fournit par l’auteur sur son univers qui a une Histoire, des religions, des figures marquantes.

Le Chevalier introduit l’univers de Haut-Royaume tout en ayant une intrigue prenante et rythmée. Lorn Askarian doit faire face à son passé, à ce qu’il est devenu tout en menant à bien la mission que le Haut-Roi lui a confié. Il doit trouver sa place, affronter plus d’un obstacle et mener plus d’un combat.

Lorn est un personnage fascinant à suivre. Il n’est pas manichéen et ses réactions ne sont jamais celles qu’on pourrait attendre. C’est un homme torturé, qui parfois fait froid dans le dos mais que j’ai suivi sans rechigner dans ses aventures.

D’une manière générale, j’ai trouvé tous les personnages croisés extrêmement bien travaillés. On ne sait jamais trop à qui se fier, de qui viendra la prochaine trahison : chacun semble cacher des secrets, mentir pour son profit. Ce procédé créé une tension qui rend le récit addictif.

Le Chevalier a été une très bonne découverte. Malgré la quantité d’informations à assimiler pour le lecteur dans ce premier tome, Pierre Pevel a réussi à créer une histoire rythmée, tendue, qui nous mène jusqu’à un dénouement qui ne m’a pas laissé d’autre choix que de commencer immédiatement le tome 2.

Publicités

13 commentaires sur “Haut-Royaume, T.1 : Le Chevalier – Pierre Pevel

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s