Les grandes évasions de Paul Métral – Serge Revel

les-grandes-evasions-de-paul-metral

C’est complètement par hasard que je me suis retrouvée à lire Les grandes évasions de Paul Métral de Serge Revel. En effet, dans le cadre d’une formation professionnelle, je devais découvrir un ouvrage publié aux éditions du Rouergue et mon choix s’est porté sur ce titre. Le hasard a extrêmement bien fait les choses car j’ai eu un coup de cœur pour ce roman contemporain.

A 89 neuf ans, Paul Métral, veuf et sans enfant, est placé en maison de retraite par son unique nièce. Mais le presque nonagénaire, encore fringant de corps et d’esprit, ne compte pas terminer ses jours dans un tel lieu : il décide de s’enfuir…

Paul Métral est un personnage que j’ai adoré suivre. Je me suis attachée à ce nonagénaire dès les premières lignes du roman. C’est un homme enjoué et positif, sensible. Suivre ses pérégrinations plus ou moins cocasses a été un plaisir. Il a su me toucher par sa vision du monde, de la nature et de la vie, par sa tendresse et son amour envers sa femme décédée.

Serge Revel, à travers le récit des évasions de Paul Métral, évoque avec humour et ironie le sujet pourtant douloureux de la liberté d’être soi dans le grand âge. Notre protagoniste se retrouve dépossédé de ses biens par une nièce aussi cupide que mielleuse. Il est infantilisé par quasiment toutes les personnes qu’il croise : aussi bien médecins, qu’infirmières, directrice de maison de retraite… Tous ces gens, évidemment, savent mieux que lui ce qui lui ferait du bien. Paul se retrouve dépouillé de sa liberté de choisir.

Je ne peux que vous conseiller Les grandes évasions de Paul Métral qui a été un énorme coup de coeur. Serge Revel aborde avec habileté un thème difficile et nous livre un roman pétillant, drôle et tendre qui ne peut laisser indifférent.

Publicités

4 commentaires sur “Les grandes évasions de Paul Métral – Serge Revel

  1. Une histoire qui fait froid dans le dos, mais qui doit être très intéressante. Au fond, c’est quelque chose qui existe depuis toujours, mais qu’on va sûrement voir de plus en plus avec le vieillissement de la population. Une lecture fort intéressante, tant mieux pour une lecture « obligatoire » 🙂

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s