Boudicca – Jean-Laurent Del Socorro

Il y a quelques semaines, aux Imaginales, j’ai craqué (entre autres) pour Boudicca, le dernier roman de Jean-Laurent Del Socorro. C’est sa magnifique couverture qui m’a attiré l’oeil, puis le titre, la 4e de couverture et un petit mot du libraire ont achevé de me convaincre. En plus, j’ai eu la chance de rencontrer l’auteur, hyper sympa et qui en fait n’habite pas très loin de chez moi, qui me l’a dédicacé !

Boudicca est une reine celte célèbre pour avoir lutté contre les Romains et avoir rasé Londres en 61 après Jésus-Christ. Hormis ces événements, on sait aujourd’hui peu de choses sur la vie de cette femme. Jean-Laurent Del Socorro propose avec son roman une « biographie historique et onirique » de ce personnage. Au lieu de se concentrer sur ce qui a fait la renommée de Boudicca, l’auteur propose de nous raconter son histoire depuis sa naissance jusqu’au début de sa révolte contre les Romains.

Fille d’Antedios, roi des Icènes, Boudicca dont le prénom signifie « victoire », a un destin hors du commun. Le jour de sa naissance est marqué par deux événements : la victoire de son père sur un clan ennemi et la mort de sa mère en lui donnant la vie. Elle grandit entourée d’Ysbal, suivante fidèle et guerrière redoutable et de Caratacos, fils d’un roi ennemi prisonnier de son père qui lui apprendront à devenir une guerrière. Elle reçoit également les enseignements du druide Prydain. Par son mariage avec Prasutagos, elle devient femme puis mère. Et à la mort de son père, elle devient reine des Icènes. Pendant ce temps, les différentes tribus celtes de Bretagne doivent composer avec l’arrivée des Romains…

J’ai dévoré en quelques heures ce roman. Il faut dire que je l’ai trouvé particulièrement immersif avec sa narration à la première personne. On est dans la tête de Boudicca. Évidemment, la contre-partie est qu’on ne connaît pas forcément les pensées des autres personnages que l’on croise mais ça n’a en rien gêné ma lecture. J’ai trouvé Boudicca fascinante. J’ai admiré sa force et son courage. J’ai eu aussi pitié d’elle notamment pour sa relation avec son père. Parfois, j’ai compris ses décisions et ses choix, d’autres fois moins mais j’ai aimé qu’à chaque fois elle en assume les conséquences.

Par ailleurs, j’ai aimé découvrir un peu la culture celte, même si elle est sur le déclin au moment où se déroule ce roman : cette culture où les femmes peuvent être guerrières ou reines, où la parole des druides est écoutée et respectée. On sent que l’auteur s’est bien documenté pour écrire ce roman et la bibliographie fournie à la fin ne fait que le confirmer.

Vous l’aurez compris, j’ai adoré ce roman passionnant qui met en exergue une femme qui l’est tout autant. Ce fut une très belle découverte et je n’ai qu’une hâte retrouver Jean-Laurent Del Socorro dans Royaume de vent et de colères.

 

Publicités

9 commentaires sur “Boudicca – Jean-Laurent Del Socorro

  1. Bouddicca est peut-être une reine célèbre mais je t’avoue que je ne la connais pas du tout comme je ne connais pas l’auteur d’ailleurs, c’est le premier tome d’une trilogie ?

    J'aime

  2. Quelle jolie couverture ! Je ne connaissais pas du tout cette femme et j’avoue n’en savoir que très peu sur la culture celte, mais ça peut être l’occasion. Et puis j’aime bien comment l’auteur décrit son roman « une biographie historique et onirique », ce mélange de genre m’a l’ai prometteur. Bon et vu que Boudicca veut dire Victoire, et vu mon prénom, ça serait bête de passer à côté de ce livre ^^
    Victoire

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s