Nerverland – Timothée de Fombelle

Parmi les titres de cette rentrée 2017, j’avais repéré Neverland de Timothée de Fombelle, auteur qui m’avait conquise avec Vango. J’ai profité d’un samedi après-midi pluvieux pour me plonger dans ce livre et le lire d’une traite.

Dans ce court essai, Timothée de Fombelle part en quête de l’Enfance. Cette chasse, aventure fantastique à part entière, est couplée avec les souvenirs de la jeunesse de l’auteur qui ressurgissent.

Dès les premières lignes, j’ai été happé par la plume de l’auteur, sensible et onirique et je l’ai suivi dans son univers. J’ai aimé la délicatesse avec laquelle il évoque ses propres souvenirs, ses grands-parents, la maison familiale et les jeux d’antan. Mais le ton n’est pas mélancolique pour autant. J’ai plus aimé encore le fait que ces souvenirs fassent remonter certains des miens. Plusieurs je me suis dit « moi aussi ! » ou « nous aussi !« .

Les parties consacrées à la quête proprement dite m’ont moins touché, de façon progressive jusqu’aux dernières pages que je ne suis pas sûre d’avoir bien comprise d’ailleurs. Je crois que cet aspect du texte était trop onirique pour moi. Mais je me suis laissée porter par les mots de l’auteur jusqu’au point final.

Pour moi, le pouvoir de ce livre a été de faire remonter des petites touches d’enfance. Des moments auxquels aujourd’hui on ne pense plus mais qui font du bien quand on se les remémore. Et rien que ça, je vous conseille Neverland de Timothée de Fombelle. Pour ma part, je compte bien continuer à découvrir cet auteur.

Publicités

11 commentaires sur “Nerverland – Timothée de Fombelle

  1. Je crois que nous sommes plusieurs à avoir adoré la magnifique plume de Timotée de Fombelle et à avoir renoué avec notre enfance en tournant les pages de Nervland ^^ et à avoir été perdu sur les dernières réflexions très métaphoriques ^^
    T de Fombelle est l’un de mes auteurs préférés donc je suis ravie de lire que tu comptes le découvrir à travers d’autres ouvrages 😀 Mes immenses coups de cœur de lui demeurent Tobie Lolness, Le livre de Perle et Georgia tous mes rêves chantent (bon d’accord c’est un album accompagné d’un CD de chanson mais ça compte aussi :p)

    J'aime

  2. Je suis entièrement d’accord avec ton avis. Cet essai est tellement personnel et intime à Timothée de Fombelle que parfois j’ai eu du mal à vraiment m’approprier son récit. Le cheminement m’a beaucoup plu. Comme toi, ce court livre a fait remonter bien des souvenirs et des sensations d’enfance.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s