Le Hobbit – J.R.R. Tolkien

Après avoir relu les trois tomes du Seigneur des Anneaux, j’avais très envie de retourner en Terre du Milieu et cette fois, j’ai donc relu Le Hobbit.

C’est avec bonheur que je me suis (re)plongée dans l’histoire de Bilbo Bessac, hobbit tout à fait respectable jusqu’au jour où treize nains et un magicien l’entraînent à l’aventure : la compagnie de nains veut reconquérir son ancien royaume de la montagne solitaire et engage Bilbo en tant que cambrioleur. Bilbo, qui n’aime rien tant que la tranquillité de son douillet trou de hobbit, se retrouve sur le chemin qui le mènera à la Montagne Solitaire et son terrible gardien, le dragon Smaug…

Je crois que je ne le dirai jamais assez mais quel délice de retrouver cet univers foisonnant qu’est la Terre du Milieu. Ici, l’ambiance est beaucoup moins sombre que dans Le Seigneur des Anneaux et pour cause : cette histoire a été inventé à la base pour distraire les enfants de l’auteur. Si ce roman est plus léger, le danger n’en est pas moins absent. Nos personnages croiseront des créatures aussi répugnantes que dangereuses : trolls, gobelins, loups et araignées.

Bilbo est un personnage que j’ai adoré. C’est loin d’être un héros et il aura beaucoup de chance tout au long de son aventure. Mais il saura prouver plusieurs fois sa valeur au cours de ce voyage. Les nains sont malheureusement trop nombreux pour qu’on puisse s’attacher à chacun d’eux mais l’ensemble de la compagnie forme une troupe que j’ai eu plaisir à suivre.

Cette fois encore, j’ai été conquise par la plume de Tolkien qui se fait légère et pleine d’humour dans Le Hobbit. J’ai beaucoup aimé aussi les moments où il interpelle le lecteur pour lui confier des informations sur l’histoire ou les personnages. Comme pour le Seigneur des Anneaux, j’ai choisi la traduction de Lauzon ce qui m’a permis d’avoir de la cohérence dans les noms propres. J’ai aussi lu quelques passages en anglais de mon édition VO et je suis ravie d’avoir pu lire Tolkien sans intermédiaire.

J’ai savouré chaque mot de ma lecture du Hobbit, qui, s’il me plait un peu moins que le Seigneur des Anneaux, n’en reste pas moins un roman que j’ai plaisir à lire et relire. Prochaine étape pour moi dans l’oeuvre de Tolkien : Le Silmarillion !

Publicités

11 commentaires sur “Le Hobbit – J.R.R. Tolkien

  1. bonne chance avec ta lecture du silmarion, une lecture que je jugerais plus dure que le SdA et le hobbit. 🙂
    Des livres qui sont pour moi tous des coups de coeurs. Le hobbit est probablement le plus facile à lire dans tout les ouvrages de Tolkien le meilleur pour commencé avec l’auteur selon moi. Mais on commence tous par le livre que l’on veut.

    J'aime

  2. Ouh, Le Silmarillon, ça n’est pas pour tous les goûts. Personnellement, même si je réalise que le conseil en lui-même fait peur, j’estime que sa lecture est bien plus agréable si on a sous la main l’Atlas of Middle Earth the Karen Wynn Fonstad, ou, à défaut, une carte un peu complète des Terres du Milieu.

    J'aime

  3. Curieusement, j’ai eu plus de mal avec le Hobbit qu’avec les autres. L’histoire sous-jacente est survolée, éludée et parfois même balancée sans la moindre explication. J’ai lu certaines chroniques parallèles, avec notamment l’histoire des Nains de Durin ou d’Angmar et il m’a fallu ça pour en retirer tout le sel!
    Bon courage pour le Silmarillon, qui se rapproche plus de l’Illiade que du Seigneur des Anneaux ^^

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s