Lectures, Romans historiques

La Part de l’aube – Eric Marchal

En mai dernier, aux Imaginales, j’ai pu rencontrer Eric Marchal, auteur de romans historiques. J’avais alors craqué pour La Part de l’aube car il a pour cadre Lyon, ville que je connais bien pour y avoir vécu pendant mes études et pour y retourner encore régulièrement aujourd’hui. Bianca l’ayant également dans sa pile à lire, nous nous sommes lancées dans une lecture commune de ce joli pavé de près de 900 pages.

Lyon, 1777. L’avocat Antoine Fabert découvre par hasard un coffre qui contient des textes gaulois traitant des origines du peuple français. Ces tablettes, dont le contenu pourraient ébranler les fondations de la monarchie, mettent bientôt maître Fabert sur la piste d’une mystérieuse statuette dont le secret pourrait changer la réalité historique…

Voilà la trame principale de ce roman historique foisonnant. Plusieurs intrigues parallèles viennent enrichir celle-ci ce qui permet à l’auteur de dresser un panorama saisissant de Lyon au siècle des Lumières : il évoque ainsi les fêtes locales, les cercles littéraires, l’Encyclopédie, les gazettes, le théâtre… Malheureusement, j’ai trouvé que toutes ces intrigues avaient tendance à s’éloigner de l’histoire sur les tablettes gauloises, si bien que, plus d’une fois, je me demandais pourquoi on abordait tel ou tel sujet et quel était son rapport avec la quête des personnages…

En parlant des personnages, je me suis tout de suite attachée à Antoine Fabert. Avocat qui ne plaide jamais, la vie l’a durement et durablement marqué et il peine à se tourner vers l’avenir malgré le soutien de ses proches. J’ai aimé découvrir ses secrets et son histoire petit à petit. La découverte qu’il fait va lui permettre de sortir de son quotidien, de faire des rencontres et finalement, de s’apaiser. J’ai aimé la jeunesse et l’enthousiasme de Camille, rédacteur pour la première gazette d’actualité locale. Il amène beaucoup de fraîcheur à l’histoire : à cause de son âge, il a tendance à se laisser dépasser par les événements mais c’est un jeune homme honnête, intègre et dont la fiancée, Anne, ne manque pas de lui remettre les pieds sur terre. J’ai également apprécié suivre et découvrir Michèle, Antelme de Jussieu encore mâitre Prost de Royer. Au contraire, j’ai trouvé détestable Marais. Ce personnage qui cherche à récupérer les tablettes au nom du roi semble dépourvu de la moindre parcelle d’humanité.

La plume d’Eric Marchal est fluide et il glisse pleins de petits détails sur la vie quotidienne à Lyon aux portes de la Révolution : je n’ai aucun mal à deviner qu’il a du énormément se documenter avant de se lancer dans l’écriture de ce roman.

Enfin, l’un des gros plus de ma lecture a été de pouvoir bien visualiser les lieux qu’évoque l’auteur dans La Part de l’aube. Je connais plutôt bien Lyon et j’ai aimé la voir se dessiner sous les mots d’Eric Marchal. J’ai pu imaginer sans peine la vue depuis le clos Billion ou m’imaginer au côté d’Antoine en train d’observer l’horloge astronomique de Saint Jean…

La Part de l’aube est une fresque historique que j’ai aimé découvrir pour Lyon, pour ses personnages, même si je me suis parfois perdue au milieu de toutes les intrigues de ce roman foisonnant.

Lu en lecture commune avec Bianca

Publicités

8 réflexions au sujet de “La Part de l’aube – Eric Marchal”

  1. J’ai lu ce roman l’année dernière après l’avoir laissé un moment dans ma PAL. En tous cas, je ne regrette absolument pas de l’en avoir sorti. Il est dense, foisonnant et ambitieux mais parfaitement maîtrisé par son auteur, qui connaît son sujet à fond. J’ai apprécié de découvrir le XVIIIème siècle (une époque qui me passionne) autrement qu’au travers du microcosme parisien. Je ne connais pas Lyon, contrairement à toi, mais j’ai apprécié de découvrir, par le biais de ce roman, l’histoire de la ville.
    J’ai vraiment passé un très bon moment, ce roman est vraiment parfait, un roman historique comme je les aime. J’ai beaucoup aimé la quête d’Antoine Fabert et sa conviction, sa détermination.
    Une vraie belle surprise. 😉

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s