Imaginaire, Lectures

La Crécerelle – Patrick Moran

Lors de la dernière masse critique Babelio, j’ai sélectionné plusieurs titres et j’ai eu la chance d’être retenue pour découvrir La Crécerelle de Patrick Moran, un titre qui me faisait de l’oeil depuis sa sortie, notamment grâce à sa magnifique couverture.

La Crécerelle est une femme du Sud qui pratique la magie. Elle a fui sa terre et vit désormais dans le Nord, une région où les arts magiques sont mal vus. La Crécerelle tue. Son nom fait trembler. Mais qui est-elle ? Une tueuse en série ? Une tueuse à gage ? Ou la vérité est-elle plus terrible encore ?

Malgré tout le potentiel de cette histoire, j’ai eu beaucoup de mal à entrer dans cette lecture. Il faut dire que la Crécerelle est un personnage assez détestable dans son genre : froide, égoïste et égocentrique, elle veut se libérer peu en importe le prix. Même après avoir découvert son histoire et vu comment elle en arrive où elle est, je n’ai pas éprouvé la moindre pitié, ni le moindre attachement pour elle. La Tetragyne, autre personnage, n’a fait que renforcé mon malaise tant sa relation avec la Crécerelle est tordue.

Mon autre gros souci avec ce roman a été la profusion de termes techniques hyper complexes, que je ne connaissais pas et dont je devais chercher le sens pour continuer. J’aime découvrir de nouveaux mots mais avec un minimum de contexte pour en saisir le sens, c’est toujours mieux.

L’intrigue consiste à suivre la Crécerelle qui cherche à réparer les conséquences de ses actes depuis le jour où elle a fui le Sud. Pas mal de rebondissements sont venus relancer l’histoire et mon intérêt pour celle-ci. L’univers créé par l’auteur, tout ce qui tourne autour de la magie et de son utilisation est m’a énormément plu.

Vous l’aurez compris, ce roman a été assez compliquer à lire. L’intrigue et l’univers sont intéressants mais l’héroïne imbuvable et le vocabulaire parfois hyper-technique ont rendu ma lecture de La Crécerelle assez fastidieuse malheureusement.

Publicités

7 réflexions au sujet de “La Crécerelle – Patrick Moran”

  1. Dommage… Je ne pense pas adhérer à l’héroïne et pour moi, c’est à 95% signe d’une mauvaise lecture, plus les autres points négatifs que tu soulignes… Je passe, alors qu’il me faisait pourtant de l’oiel 😉

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s